Le monde opaque

Le monde opaque

 

 

 

 

 

 

 

Regarde le sol

Entre les pages du livre apocryphe

De notre vie

Le réduit ciré aux odeurs d’abeilles

Où tu entrais vaincue

Nuit après nuit

Pour goûter résignée

Au culte de la reddition

Le réduit séculier

Où tu vivais l’hypnose

Des souvenirs

Épinglés vice et versa

Sur les vestiges

De nos ultimes pas de deux

Cette existence vécue

Vacillante et singulière

À simuler des chants

De murènes

Syllabes vespérales

Mélopées heurtant de leurs rimes

Le front des héros captifs et sanglants…

 

La version complète est disponible ici, en PDF : Le monde opaque